19 déc 2012

Kinect, mieux que les écrans tactiles ?

Mickael Durand, Marketing & Communication, Improveeze
Billet écrit par Mickael Durand
Directeur Marketing & Communication, Improveeze

 

Il y a quelques semaines, le titre d’un article publié sur le site ITR News m’a interpellé. Quel est ce titre ? Eh bien il s’agit de : « Mieux que la borne tactile, l’écran à détection de mouvements«  (à lire ici)

 

complementarite kinect ecrans tactiles

Ma première réaction a été : « mais pourquoi donc opposer ces deux technologies ? ».

 

Puis, à la lecture de l’article j’ai compris qu’il s’agissait de vanter les vertus d’un écran interactif, doté du système Kinect, permettant aux utilisateurs de naviguer dans un catalogue produits. Un usage que l’on a plus souvent l’habitude de voir sur écran tactile. Et pour cause ! Le tactile est certainement beaucoup plus efficace et pertinent dans ce cas d’usage précis. Il s’agit là en tout cas de mon intime conviction.

 

Naviguer dans un catalogue produit via Kinect : pas franchement pratique

 

Laissant le bénéfice du doute, j’ai tout de même décidé d’aller tester moi même ce dispositif, lequel a notamment été installé dans le centre commercial Colombia de Rennes. Et pour encore mieux partager les résultats de cette expérience j’ai demandé à un ami qui m’accompagnait de tester également ce catalogue interactif pendant que je le filmais. Et voici le résultat :

 

 

 

Vous l’avez constaté par vous même : pas franchement pratique. Aussi, je ne vous cacherai pas que mon ami n’était pas particulièrement fier de se donner ainsi en spectacle en plein milieu du centre commercial. De plus, il y a ici une réelle contradiction entre le côté ludique / fun de Kinect et l’objectif plus sérieux et pratique de la consultation d’un catalogue produits interactif.

 

Les marques ne cherchent pas à garder les consommateurs à distance, au contraire !

 

Pour en revenir à l’article, de manière à justifier le choix de la technologie Kinect face à celui des écrans tactiles, ce dernier avance les arguments suivants :

Comparé à une borne tactile, l’avantage de ce type d’interface est double. Primo, il n’y a aucun contact physique avec le public, ce qui évite tout dommages dus à une utilisation trop intense ou à du vandalisme. Secundo, la grande taille des écrans fait qu’ils sont beaucoup plus attirants pour le regard. Ils captent tout de suite l’attention. Il est d’ailleurs tout à fait possible de leur ajouter des fonctionnalités, comme un personnage virtuel qui interpelle les passants d’un signe de la main.

Le « primo » avancé ici est plutôt étrange dans le sens où :

  1. on ne comprend pas bien l’avantage que représente le fait de ne pas créer de contact physique avec le public. Mettre de la distance entre une marque et les consommateurs est-il une meilleure façon de faire ? Je ne pense pas. Et ce, sans parler du problème mis en évidence dans la vidéo ci-dessus…
  2. en quoi le fait que l’écran ne soit pas tactile empêcherait le vandalisme ? Un écran reste un écran, si certains cherchent à le casser ils y arriveront, qu’il soit tactile ou pas.

Quand au « Secundo », devrait-on comprendre que les écrans tactiles sont forcément limités à de petites tailles ? Comme vous le savez certainement ce n’est bien évidement pas le cas. Enfin, alors que l’argumentation est basée sur l’opposition avec les écrans tactiles, en quoi est-il  impossible pour un écran tactile d’intégrer des fonctionnalités telles « qu’un personnage virtuel qui interpelle les passant d’un signe de la main » ? En effet, rien n’empêche à priori d’y ajouter le système de détection de mouvements de Kinect…

 

Catalogue Interactif Kinect centre commercial rennes

 

Jouer sur la complémentarité entre Kinect et les écrans tactiles  !

 

Je vous le disais au début de cet article : « mais pourquoi donc chercher à opposer Kinect et les écrans tactiles ? » Il est indéniable que Kinect n’a pas son pareil pour capter l’attention et faire rentrer rapidement le consommateur en interaction avec la marque. En revanche si l’objectif est la consultation d’un catalogue produit, alors il faut créer plus de proximité, plus de confort et plus d’intimité, ce qui est là, plutôt le domaine des écrans tactiles. Or, en couplant les deux de façon intelligente, il est alors possible d’obtenir un dispositif à la fois attractif, captivant et engageant.

 

Bref, je ne saurais que vous conseiller de prendre connaissance des initiatives mettant parfaitement en oeuvre cette complémentarité dont nous parlons régulièrement sur le blog Génération Tactile Out Of Home.  Enfin, si vous avez des projets interactifs sur écrans tactiles et/ou Kinect, je vous invite bien évidemment aussi à nous contacter, car nous avons accumuler, chez Improveeze, une expertise non négligeable sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>