Nov 20

La première étude sur le phygital commerce

Retrouvez ici l’article de Maxence Dislaire, CEO d’Improveeze qui revient sur la première étude sur le phygital commerce.
Vous pouvez également le lire sur son LinkedIn.

La FFCP vient de lancer sa première campagne qui consiste à étudier différentes solutions permettant à un magasin d’améliorer ses ventes de produit hors stocks. Et effet, le modèle de commerce « tradi » dépend fortement des stocks et des m². Le modèle du phygital commerce vise, quant à lui, à casser cette coûteuse dépendance aux stocks/m² en permettant la vente de produit hors stocks grâce à une solution de phygital commerce.

Produit en vue, à moitié vendu !!!

C’est ce qu’on dit dans un modèle de commerce « tradi ». Et bien ce n’est plus vrai avec le phygital commerce. Les chiffres sont clairs. Un produit visible physiquement se vend mieux ! Mais est-ce applicable dans le domaine du phygtial commerce et des produits hors-stock ? Y aurait-il une nouvelle discipline d’agencement phygital dont nous ne connaîtrions pas encore les contours ? Peut-on aller chercher les performances du commerce tradi dans le commerce phygital ? C’est le défi que s’est lancé la FFCP dans cette étude.

Cette étude qui va durer 12 mois vise à comprendre et expliquer les écarts de performance en terme de vente entre différentes solutions en magasin : smartphone du client, smartphone ou tablette vendeur, borne interactive, etc. En effet, les membres de la fédération ont constaté des écarts très importants d’un type de solution à l’autre ou d’un type de dispositif à l’autre ou encore d’un type de magasin à l’autre. Aussi, afin de mieux comprendre les facteurs qui influencent la performance sur les ventes, chacune des solutions sera analysée en magasin selon plusieurs scénarios de tests différents.

Scénario n°1 : Une gamme de produit hors stocks accessibles via le smartphone des vendeurs.

Scénario n°2 : Une gamme de produit hors stocks accessibles via un dispositif fixe, visible au service des vendeurs et des clients.

Scénario n°3 : Une gamme de produit hors stocks accessible via une télécommande physique d’ouverture de fiche produit.

Cette télécommande nommée Pusheeze qu’on a inventée chez Improveeze est une solution plutôt atypique. L’usage est simple. On clique sur le bouton et la fiche produit s’ouvre sur le smartphone du vendeur ou sur les bornes interactives alentours. Le bouton peut être collé sur un modèle d’exposition ou même sur une PLV type stop-rayon.

Le test se déroulera sur 12 mois et se terminera fin octobre 2019 dans une petite dizaine de magasins dans 3 enseignes différentes.

Nous remercions particulièrement King Jouet et LEGO qui ont accepté de participer activement à la réalisation de cette étude.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*