23 août 2012

Le couple souris+clavier n’a pas sa place dans les magasins !

Julien Oeuvrard Imrpoveeze-

Billet écrit par Julien Oeuvrard
Directeur Artistique, Improveeze
 
 

La question « pourquoi ne puis-je pas utiliser mon site web en magasin grâce à un simple ordinateur ? » revient régulièrement sur la table lorsqu’on aborde le sujet de digitalisation des points de vente. Cette remarque est avant tout naturelle et pleine de bon sens. En effet, pourquoi ne pourrais-je pas capitaliser sur mon tout nouveau site internet et ainsi faire d’une pierre deux coups ?
 
Capitaliser sur son site internet, oui, mais avec un simple ordinateur, non ! Voyons pourquoi en deux temps : le matériel puis le logiciel
 

Le matériel

 

Le choix du mobilier est primordial, c’est lui qui va en grande partie interpeller l’utilisateur potentiel et ensuite le mettre dans les meilleures conditions d’utilisation possible. A travers ce terme, nous regrouperons le merchandising, le meuble/dispositif en lui-même, la place qui lui est réservée dans le magasin etc…
 
Quid de notre PC ? N’est il pas prisonnier de la connotation « usage personnel » qu’il véhicule ? Une chose est sûre il n’est pas du tout « affordant » dans un contexte magasin, il ne nous invite pas. On peut penser qu’il est réservé aux vendeurs et par conséquent on n’ose pas l’utiliser. Quand bien même on y songerait, à quoi bon puisqu’on vient de l’éteindre à la maison ?
 
Osons tout de suite une comparaison pour se projeter de manière concrète, mais avant, soulignons les contraintes liées à la fragilité des périphériques et une absence de capital charme évidente !
 
Un joli meuble profilé, des sièges baquet, des néons fluorescents, étrange c’est la même simulation de courses de voiture que sur mon PC… Je suis dans une salle d’arcade et malgré tous mes efforts je ne vois pas d’ordinateurs de bureau. Joystick façon char d’assault, siège monté sur ressorts avec deux immanquables boutons poussoirs, bienvenue dans le « magasin du jeu » ! Je vais pouvoir concourir face à mon fils, vivre mon jeu sous un angle différent et épater la galerie. Non seulement je me bats pour avoir ma place mais en plus je paie pour m’asseoir.
 
Qu’aurais-je fais debout face à un pc ? mon fils coincé sur les épaules, les pieds occupés à retenir un sac de courses en position instable… Je vous laisse deviner.
 
Nous touchons du doigt l’importance de l’expérience et des usages qui diffèrent en fonction des contextes, et cette mise en situation illustre bien comment notre bon PC des familles va poser des bases solides pour un échec en magasin. Il reste alors très peu de marge de manœuvre pour la brique logicielle.
 

La partie logicielle

 

De là à « tactiliser » l’écran pour y afficher le site internet de l’enseigne, il n’y a qu’un pas. Mais l’interface construite pour votre site Internet n’est pas du tout adaptée à cet usage. Il faut capitaliser sur la partie cachée de l’iceberg, c’est à dire le catalogue, son backoffice, un module de connexion, mais jamais sur les pages en elles mêmes.
 
L’interface n’est pas pensée à l’échelle de votre main. On connaît déjà la difficulté d’utiliser un site web depuis une tablette lorsqu’on est confortablement installé chez soit, les yeux rivés sur l’écran, mais dans un lieu de passage avec toutes les distractions potentielles et les soucis de lisibilité, l’expérience relève du jeu d’adresse. On pousse le curseur « frustration » au maximum…
 
Ensuite il ne faut pas sous estimer la charge (voir surcharge) d’information présente sur une page web classique. Nous avons développé une certaine aptitude à les déchiffrer, mais pour les mêmes raisons qu’évoquées ci-dessus, on ne peut pas exiger un tel effort de concentration en magasin. On doit rationnaliser l’interface, re-hiérarchiser l’information et adapter la navigation.
 
Enfin l’expérience tactile se doit d’être un minimum agréable et ludique si on veut la mettre en avant, elle ne peut se résumer à des clics chaotiques sur un site internet. Utiliser les gestes simples nécessite quoi qu’il en soit une interface adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>