29 juin 2016

LSA – Phygital : Tape-à-l’œil lance son nouveau concept TAO Connect’

« Le premier magasin phygital dans l’univers de l’habillement enfant en France« . Voici comment Léonor Gravey, Responsable Marketing chez Tape-à-l’œil, résume le nouveau concept de l’enseigne nordiste. Ouvert depuis le 12 mai 2016, ce point de vente situé au centre commercial Auchan Roncq, près de Lille, a bénéficié d’un double relooking. Le relooking commencé par Tape-à-l’œil il y a un an, avec un changement des codes graphiques, mais également le renouveau digital, avec un renouveau complet de l’enseigne via un concept connecté baptisé TAO Connect’. Dans ce magasin entièrement digitalisé de 60 m², l’innovation permet d’aller toujours plus loin dans le service et l’expérience client.  »C’est un prolongement naturel de notre stratégie omnicanale, poursuit Léonor Gravey. Notre volonté est de connecter nos clientes à nos produits, au moment où leur besoin s’exprime« . L’enseigne entend aussi répondre à ces nouveaux comportements et modes de consommation connectés, alors qu’elle réalise 8% de son chiffre d’affaires sur Internet. « Il est de notre rôle d’offrir une expérience shopping unique, et la technologie nous donne aujourd’hui la possibilité de faciliter la vie de nos clients« , ajoute la jeune femme.

L’e-réservation et la gélocalisation des produits, deux innovations customer centric

 

L’un des points forts du concept est l’e-réservation. Un(e) client(e) peut réserver à partir d’un ordinateur ou d’un smartphone réserver un produit puis venir l’essayer et l’acheter dans le magasin. « Cette solution permet d’ouvrir un panier à distance et de le retrouver lors de la venue en point de vente, explique Stéphane Escriva, Directeur Général chez Cylande qui a mis au point la solution. Quel que soit l’endroit où on commence le processus d’achat, l’historique conserve le parcours. « L’e-réservation est également un point différenciant par rapport à la concurrence, car elle permet de fluidifier les passages en caisse et de gagner du temps« , poursuit Stéphane Escriva. « Nos client sont en grande majorité des clientes, souvent mères de famille, pour lesquelles il n’est pas toujours facile de trouver du temps pour le shopping« , renchérit Léonor Gravey.

 

Autre aspect de cette digitalisation, les bornes et tablettes tactiles de Phygital Commerce. Elles permettent de commander la totalité des produits de l’enseigne lorsque ceux-ci ne sont pas exposés, ou que la taille ou la couleur souhaitée n’est pas en rayon. Lorsqu’un client ajoute un produit dans son « extra ball’, la solution logicielle éditée par Improveeze détermine si le produit est stocké en surface de vente, dans la réserve, située dans la mezzanine ou dans l’entrepôt e-commerce. Si le produit est en arrière-boutique, la commande est envoyée aux préparatrices qui vont trouver très rapidement les produits commandés. Le préparateur, qui se trouve dans la réserve au 1er étage, place la référence dans une extra-ball et le produit descend par le flipper géant, au centre du magasin. Une façon ludique de réceptionner les produits, qui s’inscrit dans les codes de notre nouveau concept magasin. Si le produit n’est pas disponible, il sera directement livré chez le client. « Une manière de ne plus passer à côté de la vente en cas de rupture de stock et d’optimiser fortement la rentabilité au mètre carré« , selon Maxence Disclaire, CEO Improveeze. Ce dispositif repose également sur un système de gestion des stocks grâce à des puces RFID (Radio Frequency Identification) que l’on retrouve sur tous les produits, et porté par Retail Reload. Une innovation qui n’est pas sans rappeler le concept-store Undiz Machine, basé également sur les solutions d’Improveeze et de Retail Reload, et premier du genre en France.

 

Un déploiement possible en centre-ville

 

Avec un stock disponible dans le magasin, ce dispositif permet d’offrir, dans 60m², 100% de l’offre TAO proposée habituellement dans des points de vente de 200 m² et plus. Un gain de place et une nouvelle expérience d’achat qui fait réfléchir l’enseigne sur un éventuel déploiement en centre-ville, d’ici 2017. « Nous pensons que TAO Connect’ peut être vécu de façon différente auprès d’une clientèle urbaine, plus prompte à se rendre en magasin par opportunité, et pas forcément en anticipant sa visite en magasin comme cela peut être le cas pour les points de vente situés en périphérie« , indique-t-on chez Tape-à-l’œil.

 

Pour le moment, TAO Connect’ est aussi considéré comme un laboratoire par l’enseigne, qui se donne quelques mois pour tester sa viabilité. Si les premiers retours sont très positifs, « il faut voir comment les clientes s’approprient le concept, comment parents et enfants réagissent« , avance-t-on chez l’enseigne. Quant à l’e-réservation, elle devrait être généralisée dans les quelque 210 points de vente de l’enseigne en France. « Notre ambition e-commerce sera drivée par la demande client« , conclut l’enseigne, en croissance comparable significative depuis 2 ans.

 

Le concept TAO Connect’ en vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=ggAgOnUgdiw

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>